juin 23

Léo GINAILHAC, étudiant TEMA 2, répond aux questions de Sylvie THUILLIER concernant sa passion :  La photographie.

A partir de quand / quel âge t’est venue cette passion ?

Y a-t-il des « mordus  de photo » autour de toi ?

Prends-tu des photos au feeling, à la lumière ou en fonction de critères bien précis ?

Préfères-tu l’argentique ou le numérique ? N’y a-t-il pas eu une perte de rapport à la photo depuis la création du numérique ? Il est facile de faire des truquages/ retouches avec le numérique…

Pour toi la photo, est-ce un moyen de partager, de garder un souvenir, une fuite en avant ou le regret des instants passés ?

As-tu des références de photographes (sans prétention) auxquels tu aimerais que l’on t’associe ? (R.Doisneau / Bouba, etc.).


 

A partir de quand / quel âge t’est venue cette passion ?

« Ma passion pour l’image a commencé dès l’âge de 10 ans, lors de la démocratisation du numérique. Mon père qui fut entre autres photographe en Afrique m’a offert mon premier appareil photo, un Kodak numérique de 3.2 millions de pixels, un must à l’époque.
J’ai alors pu commencer à m’amuser en ramenant des souvenirs du ski, des salons de l’automobile ou des voyages à l’étranger et très tôt faire mes débuts avec Photoshop CS pour truquer toutes sortes d’images.
C’est en 2005 que j’ai eu mon premier reflex, un Canon EOS 350D, cet appareil m’a vraiment fait découvrir la photo, que ce n’était pas juste un clic sur un bouton mais toute une histoire de réglages et de positionnements réfléchis avant d’arriver au cliché final.
Aujourd’hui, je suis spécialisé dans la photo de voyage, de sport, d’événementiel et de mode.»

Y a-t-il des  » mordus de photos «  autour de toi ?

« J’ai toujours été seul depuis mes premiers pas jusqu’à ces dernières années, ce qui n’était pas évident pour apprendre. Je ne recevais que trop rarement des avis ou des critiques pour progresser rapidement. J’ai dû apprendre seul, tout essayer par curiosité.
Aujourd’hui, je rencontre de plus en plus de photographes professionnels ou amateurs, je suis aussi membre d’une association photos ou j’expose et vends mes clichés. Internet est aussi un vaste espace d’échanges où je peux montrer mes réalisations sur des forums ou des sites de partage spécialisés et ainsi recevoir des critiques venant du monde entier. »

Prends-tu des photos au feeling, à la lumière ou en fonction de critères bien précis ?

« La photo est un instant T à saisir. Parfois, j’ai le temps de m’installer dans un décor recherché, de bien réfléchir sur les jeux de lumière, mais parfois cet instant est vif alors à moi de le capter rapidement et avec une touche la plus originale et artistique possible.
Lorsque je me promène avec mon appareil, que cela soit dans la rue, en pleine nature ou lors d’un événement, mon regard est en perpétuel balayage de ce qui se passe pour pouvoir saisir la bonne action, au bon moment, au bon endroit.
En général, on peut dire que c’est une question de feeling oui, de perception de l’environnement qui nous entoure. »

Préfères-tu l’argentique ou le numérique ? N’y a-t-il pas eu une perte de rapport à la photo depuis la création du numérique ? Il est facile de faire des truquages/ retouches avec le numérique…

« Je fais partie de la première génération 100% numérique. Même s’il m’arrive de shooter avec un argentique Leica R4, je suis toujours en numérique, pour une question de flexibilité, de rapidité et de praticité d’usage.
A part le «  on prend la photo, on la regarde » les avantages sont nombreux, surtout en post production sur ordinateur ou pour diffuser sur internet.
A propos de post production, j’utilise depuis des années des logiciels de retouche d’images tels que Photoshop. Je les utilise non pas pour dénaturer la photo mais comme outils de finition.
Pour moi ces logiciels de retouche font partie intégrante de la photo finale, souvent lorsque je shoote, avant même d’appuyer sur le bouton je dois penser à quelles seront les retouches à effectuer.
Il est en effet plus facile de retoucher voire de truquer avec le numérique, mais les qualités de ces modifications dépendent toujours de l’expérience de l’utilisateur.

Pour l’argentique, je pense que l’un des points négatifs est qu’aujourd’hui les gens ne prennent plus le temps de faire des photos, ils achètent leur appareil numérique selon le nombre de pixels (ce qui n’est vraiment pas le critère premier à considérer lors d’un achat) puis ils prennent tout un tas de photos non réfléchies qu’ils ne prennent pas non plus le temps de regarder, d’apprécier. »

Pour toi la photo, est-ce un moyen de partager, de garder un souvenir, une fuite en avant ou le regret des instants passés.

« Ayant visité plus de 18 pays dans ma vie, la photo est avant tout un moyen de partager avec les autres cette incroyable diversité d’aventures que j’ai pu vivre.
C’est aussi un des moyens les plus efficaces de me souvenir de tous ces moments parfois insolites passés loin de chez moi.
Ce sont autant de paysages, de moments forts et de découvertes  qui m’ont donné envie de continuer dans cette voie. C’est l’essence même de ma motivation. »

As-tu des références de photographes (sans prétention) auxquels tu aimerais que l’on t’associe ? (R.Doisneau / Bouba, etc.).« Je n’ai pas de modèle précis, chaque photographe possède son propre style. Je m’inspire de cette grande vitrine pour apprendre avec la diversité, afin de me forger à mon tour, ma propre personnalité. »

Pour avoir un bon aperçu de mes photos en haute définition vous pouvez visiter mon Flickr à l’adresse suivante :

http://www.flickr.com/photos/leoginailhac/


5 comments so far...

  • Mathieu.D Said on juin 23rd, 2010 at 17 h 29 min:

    Toujours au top

  • claire diot Said on juin 23rd, 2010 at 19 h 45 min:

    J’apprécie beaucoup cet article du fait que je connaisse directement les auteurs mais aussi par le thème de celui-ci. De plus, je tiens à donner mon avis sur le photographe! Je pense que Léo Ginailhac a beaucoup de potentiel et qu’il a une carrière et un avenir dans le monde de la photographie! Pour le peu que j’ai pu voir de ces ouvres, je trouve que ceci est magnifique et créatif! Les moments sont toujours bien choisit et la qualité est toujours excellente!

  • Carine Said on juin 25th, 2010 at 15 h 52 min:

    Bravo pour ces magnifiques photos qui m’ont données très envie de découvrir la Norvège ;-)

  • marie-laure.massue Said on juin 27th, 2010 at 12 h 34 min:

    Vos photos sont très belles…une expo en perspective ?

  • Léo Ginailhac Said on juillet 12th, 2010 at 15 h 32 min:

    Merci pour vos commentaires, merci Claire,

    Marie-Laure, une expo photo dans les couloirs du Campus 2 pour montrer aux étudiants de première année et aux autres l’expérience d’un TEMA en Norvège n’est pas une mauvaise idée ! …

leave a reply